Nov
27
ven
2015
Soirée Café Théâtre Humour @ Salle du Pressoir
Nov 27 @ 20 h 30 min – 23 h 30 min
Soirée Café Théâtre Humour @ Salle du Pressoir | La Chapelle-de-Guinchay | Bourgogne | France
  • Première Partie :

La troupe du Flac Théâtre assurera la première partie, avec au menu, des sketches tirés du «Théâtre qui rend fou» de Jacques Maurin.

Il s’agit d’une suite de sketches ayant pour thème les problématiques du théâtre, traitées sur le mode absurde : casting, trac, mise en scène, souffleur, sont au programme.

 

  • Deuxième Partie :

Après avoir été cracheur de feu, Babass se brûle gravement au visage et au torse lors d’un spectacle à Bucarest.

Traumatisé par cet accident, il suit une thérapie basée sur le théâtre à l’hôpital et découvre alors son potentiel comique.

Humoriste lyonnais, il est pensionnaire au «pied dans le plat» à Lyon et participe de novembre 2010 à juin 2012 à l’émission de Laurent Ruquier «On n’demande qu’à en rire».

«Chreustian» sera présenté à la soirée humour.

C’est un personnage enfantin, benêt et ayant des difficultés d’élocution.

Dans certains sketches, il a une femme appelée Chreustiane et deux enfants Chreustophe et Chreustelle.

Lors du sketch «43 % des écoliers ont un surnom», les enfants s’appellent Game Over et Shoot Again.

Une soirée humour qui s’annonce une fois de plus comme un grand temps fort dans la vie de notre association.

Mai
20
ven
2016
Le Roi des Contes @ Salle du Pressoir
Mai 20 @ 20 h 30 min – 22 h 30 min

La bibliothèque vient d’être vandalisée. Tout est en désordre. Charles Perrault, habitant cet endroit, comme bon nombre de personnages et d’auteurs célèbres, s’apprête à nous lire son nouveau conte: « La Belle au Bois Dormant ».

Le gardien de la bibliothèque, un passionné de littérature, vient l’informer du carnage. Ce gardien a un don singulier: il peut entrer dans les livres et les B.D. et connaît personnellement bon nombre de héros légendaires.

Au fil de sa narration, Charles Perrault s’aperçoit très vite que son conte lui échappe et est parasité par divers personnages illustres de la bibliothèque qui font irruption au Château de la Belle pour bousculer son histoire et l’embarquer malgré lui dans des péripéties rocambolesques et anachroniques. Bon an, mal an, Perrault tente de garder le cap de son récit mais « La Belle au Bois Dormant » devient rapidement un galimatias cocasse et incontrôlable ou les époques et les langages se télescopent.

Cyrano de Bergerac, ne s’exprimant qu’en alexandrins, revendique le titre de Prince Charmant, les bonnes Fées sont beaucoup plus perverses qu’on le croit, un couple de « beaufs » de banlieue se voit intronisé Roi et Reine, la Belle s’avère être un travesti stupide et malodorant, Gaston Lagaffe, fidèle à lui-même, déclenche un cataclysme ultime etc. Charles Perrault doit supporter tous ces outrages à son œuvre et lutte sans cesse pour que son histoire ne sombre pas dans le chaos burlesque mais n’y parvient pas… pour la plus grande joie de ses spectateurs…

Les Princes Charmants défilent un à un et fuient aussi vite qu’ils sont venus car « la Belle » est décidément incasable. Cependant, comme dans tous les contes, tout est bien qui finit bien, la Belle et le Prince Charmant finaliste, qui ne correspondent pas vraiment aux normes du genre, se marient ; une cérémonie baroque et follement extravagante consacre leur union.

Le Roi des Contes

Mai
21
sam
2016
Le Roi des Contes @ Salle du Pressoir
Mai 21 @ 20 h 30 min – 22 h 30 min

La bibliothèque vient d’être vandalisée. Tout est en désordre. Charles Perrault, habitant cet endroit, comme bon nombre de personnages et d’auteurs célèbres, s’apprête à nous lire son nouveau conte: « La Belle au Bois Dormant ».

Le gardien de la bibliothèque, un passionné de littérature, vient l’informer du carnage. Ce gardien a un don singulier: il peut entrer dans les livres et les B.D. et connaît personnellement bon nombre de héros légendaires.

Au fil de sa narration, Charles Perrault s’aperçoit très vite que son conte lui échappe et est parasité par divers personnages illustres de la bibliothèque qui font irruption au Château de la Belle pour bousculer son histoire et l’embarquer malgré lui dans des péripéties rocambolesques et anachroniques. Bon an, mal an, Perrault tente de garder le cap de son récit mais « La Belle au Bois Dormant » devient rapidement un galimatias cocasse et incontrôlable ou les époques et les langages se télescopent.

Cyrano de Bergerac, ne s’exprimant qu’en alexandrins, revendique le titre de Prince Charmant, les bonnes Fées sont beaucoup plus perverses qu’on le croit, un couple de « beaufs » de banlieue se voit intronisé Roi et Reine, la Belle s’avère être un travesti stupide et malodorant, Gaston Lagaffe, fidèle à lui-même, déclenche un cataclysme ultime etc. Charles Perrault doit supporter tous ces outrages à son œuvre et lutte sans cesse pour que son histoire ne sombre pas dans le chaos burlesque mais n’y parvient pas… pour la plus grande joie de ses spectateurs…

Les Princes Charmants défilent un à un et fuient aussi vite qu’ils sont venus car « la Belle » est décidément incasable. Cependant, comme dans tous les contes, tout est bien qui finit bien, la Belle et le Prince Charmant finaliste, qui ne correspondent pas vraiment aux normes du genre, se marient ; une cérémonie baroque et follement extravagante consacre leur union.

Le Roi des Contes